top of page
EnGarde-1R.jpg

Hello, nous sommes
Superamas

Capture d’écran 2024-04-02 à 22.31.41.png

Nous sollicitons vos DONS pour boucler notre budget
et présenter notre dernier spectacle BUNKER
au festival d'Avignon Off 2024... => Don Express sans inscription
Un grand grand merci !!

Photo of me'
COLLECTIF

Superamas, un collectif d'artistes

Superamas est un collectif artistique européen fondé en 1999. Ses spectacles, souvent «inclassables», articulent une réflexion critique de l’environnement socio-politique contemporain et une recherche formelle sur la représentation théâtrale et/ou médiatisée.

Superamas cherche à dévoiler la dimension performative du réel et à éclairer la manière dont le spectacle s’est immiscé dans chaque aspect de nos existences. Cette démarche s’appuie sur la conviction que la représentation théâtralisée du « vrai comme moment du faux » est plus propice à la subversion, que l’esprit de sérieux de la tradition artistique.

Mais si sa posture est critique, Superamas se garde de tout jugement dogmatique. La scène n’est pas la chaire d’une église, et dans son approche du spectacle vivant, le collectif place le «spectateur émancipé» - pour reprendre la formule de Jacques Rancière - au cœur d’une œuvre où le statut de l’auteur tend à s’effacer.

 

Plus d'informations

Entournee

Spectacles en tournée

BUNKER

2023 (en tournée)

L’actrice Pauline Paolini retrace la trajectoire tragique d’Emmanuelle, sa sœur jumelle, au cours d’une interview conduite en direct par le collectif artistique Superamas. Du diagnostic de sa maladie, à l’interruption de son traitement, en passant par l’influence néfaste du Dr Kurtz, son témoignage met en lumière les dangers des médecines alternatives, lorsqu’elles flirtent avec la manipulation, voire les dérives sectaires.

Conçu comme un spectacle documentaire, BUNKER, est une enquête sur un naturopathe autoproclamé dont le discours pseudo-médical puise ses sources dans le complotisme et l’extrémisme politique. Superamas y met au jour ses méthodes, son modèle économique, son arrière-plan idéologique, mais surtout ses projets terrifiants. Car à l’instar d’autres mouvements du même type, ses objectifs ne se cantonnent pas à l’embrigadement virtuel...

 

L’enquête s’appuie sur les interviews de spécialistes des mouvances conspirationnistes et, du récit d’une expérience personnelle dramatique, BUNKER s’ouvre à une réflexion plus large sur la crédulité contemporaine et les dangers qu’elle fait peser sur nos sociétés démocratiques.

Avignon 2024_Bloc-marque dates vecto_edited.png

PRESSE

« Un spectacle important »

Pzazz Theater, Bruxelles, 13 novembre 2023

« C’est absolument d’actualité et c’est à voir ! »

La Voix du Nord, Lille, 6 novembre 2023

« Le processus imaginé par les Superamas est admirablement construit : on ne distingue plus la réalité de la fiction »

La Pépinière, Genève, 2 juin 2024

PRODUCTION

Superamas

CO-PRODUCTION

Le Manège Maubeuge scène nationale, Théâtre Jacques Tati Amiens

SOUTIEN

Région Hauts-de-France (PRAC), DRAC Hauts-de-France (Aide à la création), Institut Français dans le cadre de sa coopération avec la Région Hauts-de-France, L’Usine à Gaz, Nyon (CH), Buda Kuns- tencentrum Courtrai (BE).

CRÉATION

7 et 8 novembre 2023
Le Manège Maubeuge scène nationale transfrontalière

DISTRIBUTION

Écrit et mis en scène par Superamas
Interprété par Pauline Paolini et Superamas
Avec la participation d’Emmanuelle Danblon, Se- bastian Dieguez, Diederik Peeters et Thierry Ripoll Décors et son : Superamas

Lumières scène: Henri-Emmanuel Doublier

Lumières film : Marc Laperrouze

Costumes : Sofie Durnez

Dossier artistique, dossier de presse et conditions financières sur demande : valentine@superamas.com

ZÉRO A L’INFINI

2022 (en tournée)

A notre échelle, nous sommes incapables de voir l’univers infinitésimal des atomes ou celui infiniment grand des galaxies. Nous sommes trop grands ou trop petits, par nature « adaptés » à la vie terrestre. Mais nous pouvons tout de même prendre le temps de nous arrêter un moment pour observer le ciel, pour goûter la nuit, l’écouter, pour éprouver l’espace qui nous entoure...

Zéro à l’infini est une rencontre/performance dans un espace naturel au crépuscule. Invitation à plonger dans une nuit d’été, le spectacle place notre corps, son système perceptif, sa mesure, ses limites, au centre d’un réseau de relations.

Le spectacle commence avec un accueil chaleureux : des couvertures, de la tisane ou du vin chaud. Subrepticement il continue par des histoires sur l’univers et laisse progressivement la place à des expériences de physique plus ou moins rigoureuses.

De ce capharnaüm se détachent des compositions chorégraphiques et poétiques dans lesquelles le corps est un outil d’expérimentation : poids, gravité, rythmes, résonances, relations...

La nuit arrive, la lumière découpe l’espace et le temps qui se dilatent et s’étirent. La musique jouée en direct par les balloniums (instruments créés sur mesure pour l’occasion par Octave Courtin et Superamas) abuse de nos sens et produit des sons imaginaires. Les arbres du jardin entrent dans la danse. C’est dans un monde enchanté qu’on est immergé.

Le spectacle finit par un retour progressif à la nuit naturelle et au son des balloniums qui se dégonflent doucement. Ensemble nous avons un moment pour penser à notre position dans l’univers, ici, sur terre, avec les autres, humains et non-humains.

6AgataMaszkiewicz&Superamas©Sommerszene2023_Bernhard-Mueller_DSC1748-R-R.jpg

PRESSE

« Zéro à l’infini est, à première vue, très différent des travaux antérieurs de Superamas. Ici, il n’est pas question de la manière dont les médias sont une machine idéologique. Il s’agit ici de la manière dont nous lisons et comprenons le monde, le monde naturel, ou encore de la manière dont il nous parle - une différence de perspective décisive. »

Pieter T’jonck, Pzazz Theater, Bruxelles, 30 juin 2023

Dossier artistique, dossier de presse et conditions financières sur demande : valentine@superamas.com

PRODUCTION

Superamas & L’Association Chorégraphique

PRODUCTION DÉLÉGUÉE

Superamas

CO-PRODUCTION

OARA, Théâtre Jacques Tati Amiens, La Mé- tive Moutier d’Ahun, L’Avant Scène Cognac, Tanzfabrik Berlin (DE) dans le cadre de apap - FEMINIST FUTURES - un projet financé par le programme Creative Europe de l’Union européenne, À Petit Pas - Ruisseauville

SOUTIEN

Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication France, Région Hauts de France, Département de la Somme, Amiens Métropole, Département de la Charente, Réseau européen apap - FEMINIST FUTURES - un projet financé par le pro- gramme Creative Europe de l’Union européenne, Buda Kunstencentrum Courtrai (BE).

CRÉATION

14/06/2022 La Métive, lieu international de résidence de création artistique, Moutier d’Ahun
12/07/2022 Théâtre Jacques Tati, Festival Play Time, Amiens

DISTRIBUTION

Conception : Agata Maszkiewicz & Superamas Chorégraphie : Agata Maszkiewicz
Textes : Superamas
Avec : Agata Maszkiewicz, Teresa Acevedo et Superamas

Musique : Antoine Tirmarche
Instruments : Octave Courtin and Superamas Lumières : Henri-Emmanuel Doublier et Superamas Costumes : Sofie Durnez

L'HOMME QUI TUA MOUAMMAR KADHAFI

2020 (en tournée)

Dans le cadre d’une enquête au long cours sur les causes de la mort de Mouammar Kadhafi, un journaliste politique a recueilli le témoignage exceptionnel d’un ancien officier de renseignement de la DGSE. En poste à Tripoli de 2007 à 2011, il a été un observateur de premier plan des événements qui ont conduit la France à précipiter la chute du dictateur libyen. Et ses révélations jettent un éclairage nouveau sur l’un des secrets les mieux gardés de la cinquième République.

 

A l’invitation du collectif artistique Superamas, il a accepté de partager sur scène, avec le public, ce qu’il sait de cette affaire franco-libyenne. Il s’agit donc d’une première à tous les sens du terme. Jamais aupara- vant, un ancien espion n’avait consenti - sur un plateau de théâtre - à révéler la réalité des méthodes des services secrets. Jamais non plus au préalable, un témoin avec un tel parcours n’avait accepté de se soumettre - non seulement aux questions d’un journaliste - mais également à celles des spectateurs.

 

Entre “journalisme live” et spectacle documentaire, L’homme qui tua Mouammar Kadhafi est une plongée glaçante dans les coulisses de la géopolitique contemporaine.

L'homme qui tua Mouammar Kadhafi Crédits Superamas 3WS.jpg

PRESSE

« Après ce spectacle, vous ne regarderez plus jamais les infos de la même manière... ni le théâtre, d’ailleurs ! »
Pieter T’jonck, Pzazz Theater, Bruxelles, 21 décembre 2020

 

“L’Homme qui tua Mouammar Kadhafi a créé l’événement à Avignon avec salle comble et longues files d’attente devant le théâtre 11”.
Nicolas Mollé, La Lettre du Spectacle 10 septembre 2021

 

“Au fil du récit, limpide, un scandale d’Etat prend corps dans les brouil- lards d’une guerre aux conséquences dévastatrices. Pour qu’un mensonge prenne, il doit contenir 95% de vérité. L’espion nous manipule: c’est un as du jeu et de la mise en scène...

Rosa Moussaoui, L’Humanité, 23 juillet 2021

PRODUCTION

Superamas

PRODUCTION DÉLÉGUÉE

Le Manège Maubeuge, scène nationale

CO-PRODUCTION

Le Manège Maubeuge, scène nationale Théâtre Jacques Tati, Amiens

SOUTIEN

Montévidéo Marseille, Chartreuse de Ville- neuve-lez-Avignon - Centre national des écritures du spectacle, Szene Salzbourg (AT), Tanzfabrik Berlin (DE), apap - un projet financé par le programme Creative Europe de l’Union européenne, DRAC Hauts-de-France, l’Institut Français dans le cadre de sa coo- pération avec la Région Hauts-de-France, la Région Hauts-de-France, le département de la Somme, Amiens Métropole.

CRÉATION

02 et 03/10/2020 Festival Actoral (Théâtre du Gymnase Marseille)

DISTRIBUTION

Écrit et mis en scène par Superamas

Décors, son : Superamas
Avec : Alexis Poulin and Superamas Regard extérieur : Diederik Peeters Lumières : Henri-Emmanuel Doublier Costumes: Sofie Durnez and Superamas

Dossier artistique, dossier de presse et conditions financières sur demande : valentine@superamas.com

CONSPIRATION

2017 (en tournée)

« Comment expliquer la disparition mystérieuse de jeunes Européens à intervalles réguliers ? Quels sombres secrets recèlent les fondations des cathédrales ? Et d’où viennent ces divinités terribles, que seuls apaisent des sacrifices d’un autre âge ? L’Office Européen pour la Sécurité enquête sur ces énigmes. Car une chose est sûre : le pire est encore à venir... ».

Avec Conspiration, Superamas propose directement dans les salles de classe des lycées une performance pédagogique et artistique autour des théories du complot. L’équipement technique est minimal : aucune lumière, pas d’amplification sonore, seule la possibilité de brancher un ordinateur portable sur un projecteur est indispensable. La représentation est toujours suivie d’une discussion d’une heure entre les élèves et l’auteur/ interprète.

Conçue comme une contribution au travail de déconstruction des discours conspirationnistes, Conspiration est une tentative modeste de réintroduire la raison critique, là où elle cède parfois le pas à la crédulité naïve.

PRODUCTION

Superamas

créé dans le cadre d’un PEPS - Région Hauts-de-France

SOUTIEN

Maison de la Culture Amiens, Montévidéo Marseille

CRÉATION

12/12/2017 Lycée Saint-Esprit, Beauvais (intervention programmée par la région Hauts- de-France, dispositif Peps 17-18)

DISTRIBUTION

Ecrit et mis en scène par Superamas

Interprété par Superamas

Carte agent FB_1.jpg

Dossier artistique et conditions financières sur demande : valentine@superamas.com

Presse
Photos
Vidéo
Technique
Enprod

Spectacles en création

DANEMARK

2025 (en production)

Dans l’Evolution, il est notre plus proche cousin. Nous partageons avec lui plus de 99,99 % de notre ADN. Et lorsque nous prenons le temps de l’observer, il nous semble -presque instinctivement- que nous comprenons ce qu’il ressent. Pourtant, malgré notre proximité, quelque-chose d'irréductible demeure. Il nous est et restera toujours étranger. Le Danois est un Autre.

Et dehors il fait gris.

Or l’image qu’il nous montre est belle. Plein emploi, égalité homme-femme, énergies renouvelables, niveau de vie, éducation, santé : tout est mieux, tout fonctionne mieux, tout est plus efficace et rapide. Les médias ne s’y trompent pas, les politiques non plus : quand quelque-chose clochait on avait l’habitude de regarder l’Allemagne, désormais on s’inspire du modèle danois. Le Danemark n’est-il pas depuis des années le pays le plus heureux au monde ?

Dehors pourtant, il fait encore gris.

Mais que savons-nous vraiment du Danemark si ce n’est qu’il est entièrement fabriqué en Lego et qu’il est peuplé pour moitié de Vikings, pour moitié de petites sirènes ? Qu’est-ce que nos responsables politiques et nos journalistes en retiennent véritablement en dehors des kilomètres de pistes cyclables, des éoliennes, voire - pour les plus pervers d’entre-eux- du charme des camps de rétention pour étrangers ? Hein ? Qu’en savons-nous ? Ikke meget, faktisk ; pas grand-chose, en fait.

Si ce n’est qu’il fait toujours gris dehors.

Superamas a décidé de combler cette lacune. Au terme d’une enquête de terrain de près de quinze ans, qui a conduit l’un de ses membres à s’intégrer dans le pays au prix de nombreux sacrifices, le collectif artistique propose pour la première fois un spectacle ethnographique qui éclairera enfin les raisons du « miracle danois ». Au delà des clichés et des idées préconçues, DANEMARK répondra sous la forme d’une conférence performative à toutes les questions que nous nous posons sur ce pays mystérieux. Ainsi qu’à celles que nous ne nous posons pas. Car à l’instar de toute étude ethnographique, ce spectacle sera aussi un miroir tendu à ses spectateurs. Après tout, quand Tacite décrivait les mœurs des Germains du premier siècle, c’était moins pour louer les vertus d’un peuple qu’il avait brièvement côtoyé, que pour dénoncer les vices des Romains. Eh bien, nous ferons pareil. Mais pas en latin. En danois.

Det er stadig gråt udenfor.

PRODUCTION

Superamas

CO-PRODUCTION

En cours

SOUTIEN

Montévidéo, Marseille
En cours

CRÉATION

Automne 2025

DISTRIBUTION

Écrit, mis en scène et interprété par Superamas
Décors, son : Superamas

Lumières : Henri-Emmanuel Doublier

foreigners_please_wallpainting.jpg

©SUPERFLEX, 2002

Dossier artistique sur demande : valentine@superamas.com

Presse
Photos
Vidéo
Technique

« ELLE EST PEUT-ETRE TRES REVOLUTIONNAIRE »

2027 (en production)

« Elle est peut-être très révolutionnaire »

L’idée, la question, la réponse, l’expression, la période, l’envie, l’époque, la femme, la jupe, la mode, l’industrie, l’agriculture, la culture, la recette, la suite, la fin, l’image, la représentation… ?

Laissons la question ouverte.

 

Cette révolutionnaire va peut-être renverser la table ? 

Peut-être mettre tout par-dessus tête ?

Peut-être changer tout du passé ?

Du sien ou de celui des autres, du nôtre.

Et qu’est-ce qui va changer ? 

De quoi est (était) fait notre présent ? 

Toujours suspendu entre passé et futur.

Sommes-nous révolutionnaires ?

Peut-être sommes-nous tous un peu révolutionnaires ?

Peut-être désirons-nous être très, ou très peu, révolutionnaires?

Quel futur désirons-nous ? 

Pour nous, chacun de nous.

Pour nous, ensemble.

 

Voici pêle-mêle le corpus de questions qui animeront le spectacle « Elle est peut-être très révolutionnaire » que nous nous proposons de réaliser.

 

Par ailleurs, viendront y infuser de manière sous-jacente, deux autres questions que Superamas se pose depuis les débuts du collectif.

La première, c’est celle du groupe, de l’identité, de la dynamique collective versus l’impulsion personnelle. De l’émergence d’un mouvement commun dans la création d’un objet artistique. Donc pour faire court, la question de savoir d’où on parle, d’où on s’adresse : la question du point de vue.

La seconde, qui parait souvent plus fondamentale mais qui en définitive est toujours corrélée à la première, est celle de la vérité, du rapport à la représentation : de la relation entre subjectif et objectif. Question qui chez Superamas trouve un écho récurrent dans les spectacles et l’approche du rapport entre réalité et fiction. 

 

« Elle est peut-être très révolutionnaire » va s’intéresser à deux auteurs contemporains : 

Annie Ernaux, romancière qui n’a eu de cesse de mêler son récit personnel avec l’époque, avec l’air du temps, et Peter Watkins, cinéaste documentariste qui a signé des films « engagés » dans lesquels il revisitait les règles du genre et re-contextualisait faits historiques ou recherches documentaires.

Ces deux auteurs seront les figures centrales du spectacle, figures en quelque sorte « révolutionnaires ». Ou plutôt ce seront leur point de vue, leur statut d’auteur portant une certaine parole et le rapport qu’ils entretiennent avec les autres qui dans chacune des parties du spectacle seront, espérons-le, « peut-être très révolutionnaire » …

PRODUCTION

Superamas

CO-PRODUCTION

En cours

SOUTIEN

En cours

COLLABORATION

Association Rebond pour La Commune

CRÉATION

Saison 2026-2027

DISTRIBUTION

Écrit, mis en scène par Superamas

En cours

REVOLUTIONNAIRE.jpg

Dossier artistique sur demande : valentine@superamas.com

Presse
Photos
Vidéo
Technique
Contact

Contacts

Inscrivez-vous pour recevoir notre newletter (pas trop souvent c'est promis !)

PRODUCTION

valentine@superamas.com

DIFFUSION

diffusion@superamas.com

HAPPYNEST

happynest@superamas.com

COMMUNICATION

communication@superamas.com

SUPERAMAS ~ MAAM ~ 12 rue Frédéric Petit ~ 80 000 Amiens ~ France

Superamas est un collectif artistique conventionné par la région Hauts-de-France au titre du PRAC (Projets à Rayonnement Artistique et Culturel)

Superamas est membre d'Actes-Pro une association de compagnies professionnelles de spectacle vivant en région Hauts-de-France.


SIRET 38845858000056   |   APE 9001Z  |   TVA FR01388458580  |   LICENCE 2022-007301

  • Facebook - Black Circle
Amiens-metropole_400x400_edited.jpg
JuistisJuist-logo-geel.jpg
bottom of page